vendredi 16 mars 2012

Trois simples mots (5 mars 2012)


Assise sur un duvet blanc, encore en pyjamas, je regarde dehors au blanc. Il neige sans cesse depuis notre arrivé. Nous venons ici au chalet Campbell au nord de Golden en Colombie Britannique pour la poudreuse, cette neige magique qui donne la sensation de flotter. Mais c’est possible, même pour ce groupe de skieurs mordus, d’avoir trop de poudreuse. La moitié du groupe décide de rester au chalet aujourd’hui – je figure parmi ce groupe. De ma chambre au troisième étage, j’entends mon époux Bill qui joue la guitare au rez de chaussée et les autres qui se contentent à pelleter, comme Sysphe la neige qui tombe sans relâche.  J’ai passé la matinée à lire la revue Alpinist qui se trouvait sur la table dans le salon. J’ai dévoré les articles sur des grimpeurs connus, des endroits méconnus, des rochers en Australie et des aventures en Patagonie.

 Pour préciser, je l’ai relu cette revue, étant donne l’avoir déjà lu à sa publication en 2008. A l’endos on retrouve une annonce de la compagnie de chaussures d’escalade Five Ten qui met en vedette Half Dome, ce monolithe de granite au parc Yosemite, avec trois simples mots.  Il y a quatre ans j’avais tant aimé cette photo que je l’avais découpée et je l’avais affixée à mon bureau au travail. Pas encore prête pour ces trois mots, je les avais couverts avec un petit collant jaune avec l’avertissement ¨Ne pas ouvrir¨. Quelques collègues curieux l ‘ont ouvert pour seulement la refermer. Même eux n’étaient pas prêts.  Ces trois petit mots restent donc cachés pendant quatre ans, jusqu’à l’automne dernier, où  sans cérémonie j’ai décollé le collant jaune pour exposer à jamais ces mots : «Quit Your Job ».

Je ne déteste pas mon travail – au contraire. Cependant, pour moi, «Quit Your Job » signifie plutôt « Poursuit ton rêve ». Il y a des rêves qu’on ne peut pas poursuivre avec la distraction d’un boulot. Le mien en fut un.  C’est mon époux Bill qui a fait cette réalisation au mois d’août passé, quelques semaines avant nos noces. Et c’est lui qui a eu l’idée qu’on quitte nos emplois pour une période de dix huit mois. Moi, je n’avais qu’à avertir mon patron et m’habituer à l’idée.  Deux tâches faciles.

Maintenant nous voici à trois semaines du début de notre aventure. Il nous reste que deux semaines de travail après cette semaine de ski. Mais même avec du blanc partout, mes pensées tournent déjà vers le sable rouge, les cactus verts, et  les parois oranges du désert. Vous voyez, mon rêve est de devenir guide d’escalade.

Accouche qu’on baptise, certains diraient. J’y suis d’accord. Je rêve ce rêve depuis dix ans. A 38 ans, avec des cheveux sel et poivre, je ne rajeunis pas.  Bill non plus. Donc nous laisserons de côté nos responsabilités financières pour un an et demi pour parcourir le continent à la recherche de rochers secs et imposants et du beau temps.  Notre première destination sera le parc Red Rocks à quinze minutes de Las Vegas au Nevada. C’est un endroit spéciale, un désert presque mystique même – ironique étant donné sa proximité à la ville de débauche.  Mais ici parmi le désert nous trouverons un calme, une paix qui vient de la connexion avec la terre.  Ici nous affronterons nos peurs, nos désires, nos insécurités et nos faiblesses. Ici nous irons à la quête de voies qui pousseront nos limites. Ici nous espérons nous améliorer et nous rendurcir pour les aventures qui nous attendront d’ici 2013.

L’aventure commence!

Aucun commentaire: